ANGE | Ancrage du Numérique dans la Gouvernance des Etablissements

 

Accueil  /  Non classifié(e)   /  Programme de formation courte durée – Craiova, Roumanie

Programme de formation courte durée – Craiova, Roumanie

Journée d’études
Le numérique en éducation: politiques publiques, acteurs et défis

12 novembre 2019
Université de Craiova – UCV
13 Boulevard A.I. Cuza, 200585 Craiova, Dolj, Roumanie
Bâtiment central, Salle 443B
9h30-17h

Depuis le début du XXIe siècle, le champ éducatif, les programmes et les modes d’enseignement ont été reconfigurés en profondeur par les usages du numérique (Beetham et Sharpe, 2013, Tessier, 2019). L’impact des technologies numériques est visible à différents niveaux, européens, nationaux, régionaux, jusqu’aux projets d’établissements. Cette intégration du numérique est le plus généralement envisagé de trois manières : dans la création d’environnements innovants d’apprentissage (les Creative Classrooms – Bocconi, 2012, 2013), dans la mise en œuvre de pédagogies nouvelles ou le développement de projets éducatifs innovants (Fullan, 2013; Laurillard, 2012; Selinger et Hamilton, 2017) et dans le développement de curricula répondants à des besoins nouveaux de professionnalisation, dans des sociétés innervées par le numérique (Punie et Cabrera, 2005).

Dans ce contexte, on observe notamment une volonté affichée de la Commission Européenne de soutenir la mise en œuvre de projets éducatifs transnationaux incluant l’usage du numérique. Cette préoccupation est visible dans divers programmes tels que : eLearning Action Plan, Europe 2020 Strategy, the Digital Agenda and the Innovation Agenda, Agenda for New Skills and Jobs ou encore the Renewed EU Agenda for Higher Education. Pour autant, d’importantes disparités demeurent, en termes d’objectifs ou de besoins, entre les pays de l’Union Européenne, ce qui complexifie le partage et a fortiori la transférabilité des expériences nationales. En outre, certaines problématiques locales sont difficilement généralisables (qu’il s’agisse d’enjeux ayant trait au multiculturalisme, au plurilinguisme, ou encore aux questions d’immigration ou de pauvreté). Enfin, les politiques éducatives déployées aux niveaux nationaux et même à des échelons inférieurs s’accommodent parfois difficilement avec la participation à un projet européen.

Les programmes éducatifs nationaux, régionaux ou locaux répondent à des enjeux particuliers qui sont par définition considérés comme prioritaires par les acteurs locaux. Par exemple, le programme wallon Digital School est un projet régional visant à réduire les écarts d’équipement entre les établissements. Le projet Teaching 2.0 – Media literacy in the classroom déployé dans la région allemande de Berlin-Brandenburg soutient la mise en place de cours de culture numérique pour les enseignants stagiaires. Le programme ICT in education certification permet aux écoles de la région espagnole de Castilla y León d’obtenir un label certifiant que l’établissement met en œuvre de bonnes pratiques numériques. On pourrait encore citer le programme italien Strategy for Digital School qui soutenait la mise en place d’infrastructures numériques et leur usage dans les écoles du pays. Les programmes éducatifs européens favorisent les échanges et les rencontres. Mais on peut se poser la question de la transférabilité des pratiques d’un pays à l’autre, d’un établissement à l’autre, du fait des besoins, des compétences et des moyens à chaque fois spécifiques.

Dans le cadre de cette journée d’études, les participants sont invités à analyser et comparer des expériences de mise en œuvre d’un projet éducatif incluant le numérique impliquant l’articulation de programmes européens, nationaux, régionaux ou locaux. En particulier, on cherchera à évaluer dans quelle mesure les acteurs éducatifs européens convergent dans le sens des priorités stratégiques qui sont posées par la Commission Européenne ou s’ils en sont plutôt empêchés du fait de leur obligation à répondre à des problématiques locales.

Cette journée d’études est organisée par la Faculté de Sciences Sociales et le Département pour la Formation du Personnel Enseignant, l’Ecole Doctorale de la Faculté de Lettres ”Alexandru Piru” de l’Université de Craiova (Roumanie), la Faculté d’Education de l’Institut Catholique de Paris (France) et la Faculté d’Éducation de l’Université de Salamanque (Espagne). Elle s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche déployé au sein du projet Erasmus+ ANGE (Ancrage du Numérique dans la Gouvernance des Établissements) au sein duquel ces trois institutions universitaires collaborent.

L’évènement représente l’occasion de partager des savoirs concernant la mise en œuvre des politiques éducatives européennes, la prise en compte des recommandations qui sont faites au niveau de la commission européenne et la place des politiques nationales, régionales ou locales dans le développement de projets éducatifs numériques. À l’issue de la journée, les participants sont invités à proposer un article qui sera publié dans un numéro thématique de la Revue Universitaire de Sociologie (Revista Universitara de Sociologie) à paraître en décembre 2019.

You don't have permission to register